mercredi 17 février 2016

Percebes (super beurk)

C'est un fait : ce n'était pas l'objectif du départ, mais je parle pas mal de bouffe dans ce blog (genre , et puis aussi un peu là). La gastronomie hispanique me réserve bien des surprises, mais s'il y a un truc qui me fait carrément horreur, ce sont les percebes, ou pouce-pieds, ou encore bernaches pour nos amis Bretons. Une abomination dont j'ai toujours obstinément refuser de reconnaître l'existence au cours de ma longue vie de Parisienne-un peu Normande sur les bords. Et pourtant, Dieu sait si j'adore les fruits de mer, mais là, c'est complètement au-dessus de mes forces. Ce "crustacé cirripède marin à pédoncule charnu et court" (merci Wiki) qui vit collé aux rochers battus par les vagues est présent sur tous les étals de poissonniers de Madrid. Je ne sais pas comment il se mange, et JE NE VEUX ABSOLUMENT PAS LE SAVOIR.  Son look de patte de tricératops suffit à m'horrifier. Non mais franchement, ça vous fait envie ?


4 commentaires:

  1. c'est à gerber.... de visu... mais au goût j'ai testé une fois. ça s'ébouillante, ça s'aspire, ça se suce, c'est salé... et après tu peux dire que tu y a goûté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Macobano ! Franchement, même sous la torture, je crois que c'est mission impossible pour moi :(

      Supprimer
  2. Merdas je n'y ai jamais gouter !Mais je suis partante, rapport que c'est moche mais surement bon .
    besos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais bien là ton côté "warrior" :D

      Supprimer